convention suisse

Décryptages et prospectives des usages de l'influence collective

3 avr. 2018

Tom Lowe
3 avr. 2018

Les Etats-Unis premiers investisseurs étrangers dans l’Hexagone

À l’inverse de la politique de Donald Trump, les investisseurs américains ne boudent pas l’international pour faire du business. Ils investissent dans des secteurs comme la santé, la logistique, la recherche et développement ou encore l’informatique. Des géants tels que Facebook, Google, Otis, Cisco, Amazon ou encore Microsoft ont particulièrement misé sur notre territoire. Qu’est-ce qui pousse les Américains à miser sur la France ?

Un effet Macron depuis 2017 ? Les investisseurs Américains ont été rassurés de voir que l’extrême droite n’a pas remporté l’élection présidentielle mais surtout, le gouvernement d’Emmanuel Macron a su d’emblée éliminer les principaux points noirs qui freinent Outre-Atlantique. En tête de gondole : la réforme du Code du Travail mais aussi les messages envoyés en matière de fiscalité (impôt sur les sociétés, flat tax…). La volonté du gouvernement de proposer une fiscalité stable a rassuré les investisseurs Américains.

Autres atouts de l’Hexagone, l’environnement culturel, la qualité de vie mais aussi la position géographique de notre pays en Europe. Également : la qualité de la main-d’œuvre. À l’étranger, le bon niveau de formation de nos ingénieurs n’est plus à faire, voilà pourquoi les Américains développent en France des centres de recherche et développement.

C’est donc dans ce contexte qu’à l’occasion du sommet sur l’intelligence artificielle, “ AI for Humanity “, qui s’est tenu au Collège de France, que Microsoft a dévoilé un plan de 30 millions de dollars sur 3 ans afin de favoriser le développement d’une IA de confiance en France. Deux mesures phares ont été annoncées dans ce cadre : la création d’Impact IA, un collectif de réflexion et d’action, et le lancement de Compétences IA, un programme national fondé sur l’acquisition de compétences autour de l’IA, du Cloud et du code pour tous.

L’objectif fixé à 3 ans est de sensibiliser et former 400 000 personnes, tous profils confondus, avec à la clé, la création de 3 000 nouveaux emplois au sein de l’écosystème numérique français.

 


Extrait de l’article publié sur Frenchweb.fr

A l’occasion de la remise du rapport de Cédric Villani et du sommet sur l’intelligence artificielle, «AI for Humanity», qui se tient ce 29 mars au Collège de France, à Paris, Microsoft a présenté son plan en faveur de l’intelligence artificielle pour la France. Dans ce cadre, la firme américaine prévoit de débloquer une enveloppe de 30 millions de dollars étalée sur 3 ans. Avec cet investissement, Microsoft veut développer «une IA de confiance» dans l’Hexagone.

Lire l’article

Mario Rodriguez

Responsable éditorial de la marque média Social Dynamite

Recevez un résumé mensuel de nos articles
Les articles récents
Revue de presse de la semaine 16WebAuthn : un nouveau standard pour l'authentification sur le web Constatant depuis longtemps l’impuissance des...Lire la suite
Le e-coaching, élément de la digitalisation des RHAlors que le e-learning a posé les bases de la digitalisation de la formation, on...Lire la suite
“Think global, act local”, la stratégie de marketing distribuéLe monde est un village. Cette expression décrit très bien l’abolition des frontières que l’on...Lire la suite