Décryptages et prospectives des usages de l'influence collective

2 mars 2018

Tom Lowe
2 mars 2018

La reconnaissance faciale : un outil discriminant ?

L'intelligence artificielle reproduit souvent les biais et préjugés de ses créateurs, notamment autour de la couleur de peau. Une étude du Massachusetts Institute of Technology (MIT) aux Etats-Unis révèle que les programmes de reconnaissance faciale sont plus efficaces quand il s’agit d’identifier des personnes de peau blanche. Que doit-on penser de la neutralité des machines ?

Une étude qui suscite le débat sur le caractère inclusif des programmes de reconnaissance faciale. Elle a été réalisée par une équipe de recherche du MIT, dirigée par Joy Buolamwivi. Les travaux ont été menés sur trois logiciels de reconnaissance faciale des entreprises américaines Microsoft, IBM et la société Chinoise Megvii. Les tests ont été réalisés sur un panel de 1270 personnes, hommes et femmes provenant de pays africains (Afrique du Sud, sénégal et Rwanda) et trois pays européens (Finlande, Islande et Suède).

Constat, les trois outils ont identifiés plus facilement les hommes que les femmes. Quand la couleur de peau est prise en compte, les différents programmes sont plus efficaces lorsqu’il s’agit des personnes blanches.

Ce n'est pas la première fois que ce défaut est pointé du doigt, mais il a rarement été mis en avant aussi scientifiquement. Il y a deux ans, un magazine américain (The Atlantic) avait notamment souligné que dans le sens inverse, les systèmes de reconnaissances faciales en Asie arrivaient mieux à identifier un sujet asiatique qu'européen.

 


extrait de l’article sur lemonde.fr

Lorsqu’il s’agit de reconnaître le genre d’un homme blanc, des logiciels affichent un taux de réussite de 99 %. La tâche se complique lorsque la peau d’une personne est plus foncée, ou s’il s’agit d’une femme.

Lire l’article

Mario Rodriguez

Responsable éditorial de la marque média Social Dynamite

Recevez un résumé de nos articles
Les articles récents
Qui sont ces internautes qui forment la majorité silencieuse de l'Internet ? Le lurker est ce fameux individu du public silencieux d’Internet. Longtemps jugé inutile, il représente pourtant près de...Lire la suite
[Evenement] Témoignage d'Elior Services : comment transformer un exposant en « média digital » de l’événement ? A propos de l'intervention    Être reconnu comme expert sur son marché et amplifier la résonance de...Lire la suite
Les valeurs de marques sont décisionnaires chez les consommateursLes marques qui survivront demain devront prendre position sur des questions de société. C'est la...Lire la suite