18 juin 2015

Les réseaux sociaux, une solution au marché caché de l’emploi ?

Au sein de certains secteurs, les recruteurs comme les candidats ont de moins en moins recours à des intermédiaires pour effectuer le parcours du recrutement, préférant directement interagir sur les réseaux sociaux.

Si la France reste à la traîne en matière de recrutement par les réseaux sociaux (34% d’utilisation) comparativement à ses voisins européens (49% en moyenne), une étude Randstad publiée début Mai, relayée par Thomas Vampouille dans cet article pour Metronews, souligne que le recrutement digital devance désormais les services de recherche d’emploi traditionnels.

Une porte ouverte sur le « marché caché » de l’emploi

Ces outils mis à disposition des employeurs et des futurs salariés offrent un large éventail d’avantages. Entreprises et postulants bénéficient en effet :

  • d’un contact rapide et direct.
  • de recherches plus ciblées.
  • d’opportunités de candidatures plus riches et variées.

 Ce qui s’avère partiellement comme une solution à ce qu’on appelle le « marché caché » de l’emploi, c’est-à-dire toutes les opportunités de poste qui ne donnent pas lieu à la publication d’une annonce en bonne et due forme. Un bouche-à-oreille 2.0 en somme.

 Différents réseaux pour différents profils  

Parmi les différentes plateformes, Facebook et ses 26 millions d’utilisateurs actifs occupe la première place sur le podium des réseaux sociaux les plus utilisés pour trouver un emploi (55,9%), suivi par Linkedin (41,5%) et Viadeo (34,4%).

Twitter, quant à lui, est novice en matière de recrutement mais occupe déjà une place importante sur le marché (16,4%). Le Hashtag Twitter « job » permet déjà d’avoir accès à près de 300 offres d’emploi toutes les heures.

Les études montrent que chaque média est utilisé différemment par les candidats et les recruteurs. Quand Facebook sera davantage plébiscité par les jeunes travailleurs et les non-cadres, Linkedin et Viadeo s’adresseront majoritairement aux catégories socioprofessionnelles supérieures.

L’importance de l’aura digitale

Mais même si ces outils revendiquant la transparence sont très précieux, ils ne sont pas magiques pour autant. Être actif sur ces médias reste la clé d’une communication réussie et d’un recrutement efficace. Vous avez accès à une base plus ciblée, plus proche de vos besoins grâce à ces sites et il en va de même, réciproquement, pour les postulants. En effet, ceux-ci s’informent en consultant vos différentes pages et c’est par ce biais qu’ils vont déterminer si l’offre les intéresse ou non. Il est donc primordial de publier régulièrement du contenu sur votre page afin de rester attractif auprès de votre audience.

En savoir plus sur l'e-reputation et le personal branding.

Crédit photo : Bigstock


Social Dynamite édite une solution dédiée à la diffusion des contenus des marques sur les réseaux sociaux. Notre objectif : développer l’influence digitale des marques et leur visibilité sur le web au sein d’un processus structurant. Pour en savoir plus, vous pouvez :

 

Rechercher
Recevez un résumé mensuel de nos articles
Récemment
La base du Social Selling : des relations humainesLe Social Selling, c'est une attitude, un comportement où votre attention est focalisée sur la création...Lire la suite
Meilleurs articles du mois
Youtube : trouver des musiques pour vos vidéosPour illustrer d’avantage votre vidéo, lui donner plus de relief, démultiplier son engagement, et faciliter...Lire la suite
La base du Social Selling : des relations humainesLe Social Selling, c'est une attitude, un comportement où votre attention est focalisée sur la création...Lire la suite
Brand Content et Social Media: le cas Red BullNous avons au préalable parlé de l'importance du Brand content, et de l'intérêt pour une...Lire la suite