4 sept. 2017

LinkedIn au service de votre Professional Branding

14 millions de personnes sont inscrites sur LinkedIn en France (500 millions dans le monde), soit près de la moitié de la population active française. Cependant, il n’est pas toujours exploité à son plein potentiel. En effet, ce n’est pas qu’une plateforme de recrutement, c’est également l’outil indispensable pour créer et développer son réseau professionnel.

Qui accepter sur Linkedin ?

Il n’y a pas de règles prédéfinies, cela dépend de comment vous voulez gérer votre réseau. Il est possible d'accepter uniquement les personnes que vous connaissez (physiquement, ou avec qui vous avez eu un appel téléphonique, des échanges d’emails). Cependant, il peut être très intéressant d’élargir votre réseau avec des personnes cohérentes avec votre domaine business, avec l’écosystème de votre secteur d'activité, même si vous ne les connaissez pas personnellement. L’important est d’être à l’aise avec la manière dont vous constituez votre  carnet d’adresses sur LinkedIn.

Il faut donc se fixer soi-même sa propre règle pour son profil, se donner une ligne de conduite en fonction de ses objectifs et cela en gardant en tête les bénéfices et les contraintes que cela peut avoir. En effet, avoir des personnes non connues dans son réseau peut être source d’opportunités et de rencontres qui peuvent être très intéressantes. Pour cela, faut-il encore avoir un profil correctement rempli, bien renseigné, afin d’avoir matière à créer une discussion, du lien.

Conseil de Julien Carlier : “Je ne me connecte pas avec des inconnus. C’est pourquoi lorsque je reçois une demande de connexion, je propose d’initier une discussion afin d’échanger. Au final, c’est une opportunité afin de se connaître pour ensuite nous connecter sur LinkedIn.”

 

Comment traiter les demandes de connexion ?

La règle la plus importante est de personnaliser sa demande de connexion, c’est essentiel ! Imaginez que vous recevez une demande de connexion non personnalisée d’une personne que vous ne connaissez pas. Il serait difficile de connaître ses motivations pour entrer dans votre réseau (et vous dans le sien), de savoir ce qu’elle pourrait vous apporter et ce que vous, vous pourriez lui apporter. La personnalisation des demandes de connexion LinkedIn devrait donc être obligatoire. D'ailleurs, n’est-ce pas la base des relations humaines ?

 

Dans le cas où la demande n’est pas personnalisée, il ne faut pas hésiter à engager la conversation avant d’ajouter le contact. Et cela afin d’échanger, et voir ce que vous allez pouvoir vous apporter mutuellement. Beaucoup ne répondent pas. C’est pourquoi, il faut garder en tête que le nombre de contacts importe peu et que la qualité prime. Mieux vaut accepter des personnes actives et réactives, plutôt qu’une personne ne répondant pas à votre message.

 

En effet, sur plus de 500 millions de membres, il n’y a 106 millions de membres actifs (Q3 2016) par mois (s’étant connectés au moins 1 fois dans le mois). Il ne sert donc à rien de partir à la chasse au nombre maximal de contacts. Privilégiez plutôt le qualitatif au quantitatif, c’est à dire des contacts qui utilisent souvent le réseau. Parce que les échanges et les discussions sont le coeur des réseaux sociaux, encore plus sur les réseaux sociaux professionnels !

Avoir trop de contacts sans interaction avec votre réseau ne donnera pas une bonne image de votre profil. Cela risquerait de faire croire à une certaine forme d’égocentrisme de votre part, avec la volonté de se valoriser sur une “grosse” base de données.

 

Faut-il se connecter avec ses concurrents ?

La proximité d’un contact LinkedIn est à la libre appréciation de la personne qui regarde votre carnet d’adresses. C'est donc compliqué, car chacun va avoir sa propre interprétation. Être connecté avec tous ses concurrents peut démontrer une fine connaissance du secteur, et une réelle expertise favorable pour répondre aux problématiques du prospect. En même temps, cela peut aussi donner l’effet inverse, avec une forte réticence par peur de fuites chez les concurrents. Encore une fois, l’important est vraiment d’être à l’aise avec la manière dont vous constituez votre carnet d’adresses sur LinkedIn.

 

Au final, il me sert à quoi mon réseau ?

Toutes les personnes de votre réseau vous apportent quelque chose. De même que vous,  vous apportez quelque chose à votre réseau. Grâce aux échanges, il est possible pour eux de vous solliciter et vous pouvez vous-même aussi les solliciter. C’est une réciprocité permanente car ce ne sont pas ou plus des inconnus. Par solliciter, il n’est bien sûr pas question de quémander de l’argent. Imaginons que vous cherchiez une solution CRM. Il vous suffit simplement de demander à votre réseau leurs lumières quant au choix d’un bon outil. Votre réseau, habitué à échanger avec vous, vous aidera naturellement dans vos questionnements professionnels.

Selon Dunbar, il n’est statistiquement pas possible d’avoir une relation soutenue et régulière avec plus de 150 personnes. Certes les réseaux sociaux permettent facilement d’avoir plus de relations. Encore faut-il arriver à entretenir un minimum de conversations pour que ce soit vraiment bénéfique aux deux parties.

Avec tous vos échanges professionnels, vous développerez petit à petit votre capital digital, votre aura digital (Tara Hunt, l’effet Whuffie). C’est le principal actif de vos échanges avec votre communauté.

 

Et n’oubliez pas que l'intérêt final des réseaux sociaux professionnels

est de rencontrer les personnes dans la vraie vie !

 

Caroline, Responsable Editoriale

Rechercher
Recevez un résumé mensuel de nos articles
Récemment
Revue de Presse de la Semaine 46Aéroports : les passagers réclament de nouveaux services numériques, et vite ! L’information est très claire,...Lire la suite
Meilleurs articles du mois
Les influenceurs... bénévoles de la communication ?Ce mode de communication est très apprécié et suivi par les consommateurs. La raison principale...Lire la suite
Les réseaux sociaux : votre allié businessOubliez cette idée reçue que les réseaux sociaux ne sont que pour les jeunes, et...Lire la suite
Qu'est ce qu'une Team Digitale ?....Lire la suite