convention suisse

Décryptages et prospectives des usages de l'influence collective

28 mai 2018

Tom Lowe
28 mai 2018

Améliorer l’expérience collaborateur : cap sur l’humain

Une bonne expérience collaborateur se définit par la qualité des échanges et expériences vécues par le salarié au sein de l’entreprise, depuis son recrutement jusqu’à son départ. Si la chose semble évidente et ne fait aucun doute, il en va autrement dans les faits où, si l’expérience client est au cœur des nouveaux business digitaux, l’expérience collaborateur reste souvent oubliée.

Le concept d’expérience collaborateur se concentre sur le quotidien professionnel, la motivation et le bien-être des salariés. L’environnement de travail physique a un impact majeur sur l’engagement et la productivité. Peu importe son environnement de travail, son ressenti doit être positif. Même si la dimension matériel de votre stratégie est au top, cela ne sera pas d’une grande utilité si le contact humain n’est pas de qualité.

Chaque jours le digital gagne du terrain et nous avons tendance à oublier que le plus important est : l’humain. En effet le plus important levier de l’expérience collaborateur, ce sont les individus. Une des raisons principales pour lesquelles on quitte une entreprise, c’est le management de l’entreprise. Une des raisons du succès en entreprise, ce sont les collègues et le manager. Nous constatons donc de manière globale que ce qui rend les salariés productifs, les aide à réussir et à s’améliorer dans le temps, sont les personnes avec qui ils travaillent.

Pour résumé, il n’y a rien de compliqué dans l’expérience collaborateur à partir du moment où, la direction prend conscience de l’importance du sujet, car la coopération ne peut bien fonctionner que si on prend en compte l’intérêt des différentes parties concernés, où l’on met en oeuvre des actions et où les points de contact sont gérés en fonction de l’humain.

Êtes-vous prêt à vous positionner comme un top employeur à valeurs humaines ?


Extrait de l’article publié sur Frenchweb.fr

Je vois encore trop de personnes confondre expérience employé et well-being. Non pas que les deux s’opposent mais à mon sens l’expérience employé est quelque chose de largement plus large et lié à l’opérationnel. Soyons clairs : si l’expérience employé ne touche pas à la dimension opérationnelle de l’entreprise cela veut dire qu’on ne s’occupe des collaborateurs que lorsqu’ils ne travaillent pas et sont en pause. J’appelle cela installer un spa à côté de la salle de torture. Le well-being c’est quand les gens sont au travail, l’employee experience c’est surtout quand ils travaillent.

Lire l’article

Mario Rodriguez

Responsable éditorial de la marque média Social Dynamite

Recevez un résumé mensuel de nos articles
Les articles récents
L'engagement des collaborateurs : une nécessité pour les entreprisesLes entreprises en pleine transformation sont généralement au courant des répercussions négatives que peuvent engendrer...Lire la suite
Les réseaux sociaux : encore trop peu utilisés dans la prospection BtoBAujourd’hui, le processus de vente a changé, y compris la façon dont nous abordons l’aspect...Lire la suite
Adopter des nouveaux process pour réussir une transformation digitaleHistoriquement, la fonction des ressources humaines a été créé pour gérer l'administration du personnel. Les...Lire la suite