convention suisse

Décryptages et prospectives des usages de l'influence collective

25 juin 2018

Tom Lowe
25 juin 2018

La transformation digitale : une prise de conscience encore bien difficile pour les dirigeants

Le sujet tendance dans les médias, sur les réseaux, est la transformation digitale. Cependant, nous considérons trop souvent, à tort, que ce processus est seulement une affaire de technologie. La technologie en fait partie mais elle ne doit être qu’un soutien. Le véritable moteur de la transformation doit être le dirigeant car sans sa conviction, l’entreprise n’évoluera pas.

Nous avons trouvé l’article de Daniel Harari, Directeur Général chez Lectra (compte Twitter : @LectraOficial), intéressant. En effet, la transformation digitale est un sujet complexe dont on discute beaucoup mais ses impacts réels sont peu mis en oeuvre et contestés.

Pour bien la comprendre, il faut d’abord s’intéresser aux bonnes pratiques en termes d’innovation, de management et d’organisation, plutôt qu’à l’équipement technologique. Le digital n’est pas nouveau, mais il bouleverse les business modèles des entreprises. Le dirigeant doit donc se réinventer et être la figure centrale car c’est lui qui a les clefs pour faire avancer les projets, convaincre et emmener ses collaborateurs.

Dans un monde connecté, il n’est plus possible d’avancer seul et le digital n’a pas terminé de se déployer. Il faut être persistant dans le temps et résistant aux obstacles. Cette démarche doit être coopérative et doit mobiliser toutes les parties prenantes pour assurer une transition pérenne de l'entreprise.


Extrait de l’article publié sur Journaldunet.com

Une digitalisation bien mise en oeuvre signifie bien davantage que le simple ajout ou remplacement de logiciels et de machines. Il s’agit d’une transformation en profondeur, qui passe par une réinvention complète de la stratégie et des processus de l’entreprise. La technologie n’intervient qu’en toile de fond. Sa raison d’être : faciliter la transformation.

En abordant la digitalisation sous cet angle, les entreprises s’adapteront plus aisément à un environnement en perpétuelle évolution. Les plus proactives bénéficieront du meilleur de l’Industrie 4.0, dont le déploiement va s’intensifier au cours des prochaines années. Ce que de trop nombreux dirigeants considèrent encore comme un défi trop vaste pour être affronté, constitue en fait une opportunité rare de libérer les gisements de créativité que le tissu industriel français recèle. A condition de se lancer sans tarder dans la transformation des compétences et savoir-faire des équipes.

Lire l'article,

Mario Rodriguez

Responsable éditorial de la marque média Social Dynamite

Recevez un résumé mensuel de nos articles
Les articles récents
L'engagement des collaborateurs : une nécessité pour les entreprisesLes entreprises en pleine transformation sont généralement au courant des répercussions négatives que peuvent engendrer...Lire la suite
Les réseaux sociaux : encore trop peu utilisés dans la prospection BtoBAujourd’hui, le processus de vente a changé, y compris la façon dont nous abordons l’aspect...Lire la suite
Adopter des nouveaux process pour réussir une transformation digitaleHistoriquement, la fonction des ressources humaines a été créé pour gérer l'administration du personnel. Les...Lire la suite