convention suisse

Décryptages et prospectives des usages de l'influence collective

12 mars 2018

Tom Lowe
12 mars 2018

Revue de presse de la semaine 10

Cette semaine, nous vous proposons une revue de presse avec une sélection de 3 articles qui nous semblent pertinents pour apprendre, progresser et découvrir. Voici les sujets abordés: prévenir les risques liés à l’hyper connectivité (comundi.fr) - les Progressive Web Apps (fredcavazza.net) - la VR-conférence (usine-digitale.fr)

Un droit à la déconnexion

Depuis le 1er janvier 2017, les entreprises où sont constituées une ou plusieurs sections syndicales d’organisations représentatives disposant de délégués syndicaux (généralement les entreprises de plus de 50 salariés) doivent dans le cadre de la négociation annuelle obligatoire sur l’égalité professionnelle entre les hommes et les femmes et la qualité de vie au travail définir les « modalités du plein exercice pour le salarié de son droit à déconnexion » et mettre en place des « dispositifs de régulation de l’utilisation des outils numériques, en vue d’assurer le respect des temps de repos et de congés ainsi que de la vie professionnelle et familiale » (article L.2242-8, 7° du Code du travail).

Les collaborateurs peinent à définir concrètement le droit à la déconnexion. Cet article nous explique quelles sont les obligations des entreprises vis-à-vis du droit à la déconnexion. Qu’est-ce que l’hyper connectivité et quels en sont les risques pour la santé des collaborateurs.

 

L'éternelle question entre les Progressive Web Apps et les applications natives

Nous sommes tous d’accord pour dire qu’une application native offre un meilleur confort d’utilisation, est plus stable et performante, et le restera vis-à-vis d’autres solutions (web app ou application hybride). Mais c’est surtout, et ça le restera, la solution la plus coûteuse. Les applications natives peuvent être justifiées, mais dans des cas bien précis : pour les jeux mobiles ou pour les marques et organisations avec lesquelles les clients ont au moins un contact. Les applications natives sont donc surtout intéressantes pour les banques, distributeurs généralistes (ex : Amazon), des transporteurs pour fidéliser le coeur de cible (ex : SNCF). Pour les autres, les coûts d’acquisition d’une application native sont trop élevés et non rentable. D’où la nécessité de solutions alternatives.

On pourrait définir les Progressive Web Apps comme des applications pouvant accéder aux capacités natives d’un smartphone, mais basé sur des technologies web. Cet article précise le concept de Progressive Web Apps (PWA), ses avantages et inconvénients pour y voir plus clair avant de choisir une solution.

 

Rumii, un Slack version VR

La réalité virtuelle est une technologie immersive qui permet de placer l'utilisateur directement au coeur d'une simulation interactive. Le but est de lui faire percevoir un environnement artificiel de façon réaliste et de lui donner la possibilité d'interagir intuitivement et naturellement avec ce monde. C’est dans cette optique que la start-up Doghead Simulations cherche à devenir la référence avec Rumii, une application de VR-conférence (évolution de la vidéoconférence) bâtie sur un modèle similaire à celui de Slack. Cet article nous présente la jeune start-up et le concept, qui n’est pas nouveau, mais qui souffre d’une absence de solution satisfaisante sur le marché.

Mario Rodriguez

Responsable éditorial de la marque média Social Dynamite

Recevez un résumé mensuel de nos articles
Les articles récents
Revue de presse de la semaine 20Facebook déploie son service de recherche d'emploi en France Facebook avait annoncé la mise en...Lire la suite
Les meilleurs formats pour un content marketing de qualitéProduire du contenu, c’est donc la base pour gagner en visibilité et en notoriété sur...Lire la suite
Adapter vos emails marketing au RGPDToute entreprise qui collecte des données personnelles devra désormais s’assurer que les prestataires avec qui...Lire la suite