convention suisse

Décryptages et prospectives des usages de l'influence collective

23 avr. 2015

Tom Lowe

"Brand advocates", "brand ambassadors" ou "influencers"?

Leurs définitions ne sont pas les mêmes en français qu’en anglais, et leurs significations souvent confondues. En attendant que la France se mette au diapason, on fait le point.

Les influencers 

Ce terme désigne généralement les leaders d’opinion 2.0 qui ont envahi la toile. De part leur profession, leur connaissance d'un marché, de leur franchise, ils ont gagné leur statut d'expert  et réunissent une forte audience fidèle, et c’est ceci qui est intéressant pour une marque. Aussi sont-ils des early adopters, c’est-à-dire les premiers à tester les derniers produits, à s’intéresser aux dernières tendances, et surtout donner leur avis. Ils possèdent un rôle de plus en plus prépondérant quant à la décision d’achat des prospects. 

Cependant, en français, on parle également d’influenceurs internes, ce qui désigne les salariés d’une société qui vont développer leur personal branding sur la toile afin d’en faire valoir l’image, être des relayeurs de contenus de marque. Ils en sont les vitrines digitales.

Les "Brand advocates"

Ils englobent : les influenceurs internes, les influenceurs externes déjà séduits par la marque, et les consommateurs acquis à la marque.

Ce traduit littéralement par «  les avocats de marque ». En anglais, ce terme désigne en premier lieu les clients déjà conquis par une marque et ses produits. Ceux-ci ont un fort pouvoir de persuasion (92% des prospects font confiance aux consommateurs « advocates »). Ils choisissent de la supporter en en faisant une réputation positive sur les réseaux sociaux, en participant au développement de sa notoriété digitale, en prenant part aux opérations de mobilisation de fans. Ce terme englobe également les leaders d'opinion séduits par les concepts, les produits et services délivrés par une société. 

meltwater customer

Alors, quelles sont les différences entre les avocats de marque et les ambassadeurs de marque ?

Les avocats de marque externes (consommateurs+influenceurs web séduits) le deviennent par choix, et ne sont pas rémunérés pour représenter la marque. (Certains leaders d’opinion peuvent cependant être « récompensés » par des versions d’essai des produits, des produits gratuits, des invitations à des séminaires …)

Les avocats de marque internes (salariés et dirigeants d'une entreprise) le deviennent par choix, ou dans le cadre d’une digitalisation de l’entreprise, afin de démultiplier sa présence et son influence sur le web, devenir une marque à la fois média et employeur.

Les ambassadeurs sont des personnes rémunérées pour représenter une marque. (Ex : Georges Clooney pour la marque Expresso).

Il faudra sans doute un moment pour que les termes français s’alignent sur les termes anglais.

Pour approfondir : 

Comment mobiliser des leaders d'opinion autour de votre marque ?

La pyramide générale des influenceurs par Augure

 

Sources : Convinceandconvert, Meltwater

Crédits Photo :  BigStock  


Social Dynamite édite une solution dédiée à la diffusion des contenus des marques sur les réseaux sociaux. Notre objectif : développer l’influence digitale des marques et leur visibilité sur le web au sein d’un processus structurant. Pour en savoir plus, vous pouvez :

 

Recevez un résumé mensuel de nos articles
Les articles récents
Le Crowd Advocacy : la puissance de la foule au service de votre visibilitéLe Crowd Advocacy se compose de deux mots qui sont essentiels à cerner afin de...Lire la suite
Revue de Presse de la Semaine 46Aéroports : les passagers réclament de nouveaux services numériques, et vite ! L’information est très claire,...Lire la suite
Les tweets “nullcasted” : Une stratégie de diffusion peu connueEn effet, poster sur les réseaux est devenu un nécessité mais votre audience peut avoir...Lire la suite